Retour à la vue d'ensemble

Etapes d'un projet éolien dans le canton de Fribourg

Faisabilité: evaluation sociétale

Implication de la commune: rôle actif
Acteur(s) principal(aux): Commune, porteur de projet, développeur

L'évaluation du contexte social est effectuée conjointement par la commune et le développeur/porteur de projet. Elle a pour but d'identifier l'ensemble des porteurs d’enjeux et de permettre l'élaboration d'une esquisse du projet participatif pour le projet. À la fin de cette étape, la commune informe pour la première fois officiellement la population et met au courant les territoires voisins du projet.

Bonne pratique

La commune et le développeur travaillent ensemble étroitement pour identifier les porteurs d'enjeux et pour esquisser un projet participatif avec la population ainsi qu'un plan de communication (quoi, à qui, quand). La désignation d'un médiateur intervient tôt dans le processus. Ce dernier aide à définir quels vont être les facteurs sur lesquels les participants auront un pouvoir de décision.

La commune organise une première séance publique où les associations de protection de l'environnement sont, en parallèle à la population, expressément invitées. Les invitations sont envoyées par un canal officiel afin d'avoir une trace dans les archives. Pendant cette séance, les informations livrées par le développeur à la commune sont transmises de manière transparente à la population et aux associations: informer sur ce qui est connu, ce qui ne l'est pas encore et ce qui va l'être prochainement.

Développer et documenter suffisamment les éléments clés et critiques du projet pour bien cerner les enjeux avant de communiquer largement permet d'éviter une situation où une incapacité à pouvoir fournir des réponses satisfaisantes à la population et aux ONGs peut se retourner contre les porteurs de projets.

Mauvaise pratique

Les autorités municipales attendent pour ouvrir la discussion avec leurs citoyens jusqu'à ce qu'elles aient besoin de leur accord sur des aspects financiers ou procéduraux. Les citoyens sont donc en premier lieu informés par des rumeurs qui sont le plus souvent propagées par l'opposition.

Présenter à la population et aux ONGs un projet d'intention à l'état d'ébauche, insuffisamment cadré, peut soulever plus de questions, de craintes et de mécontentement qu'il n'apporte de réponses. Ceci constitue une brèche ouverte pour les opposants