News

Le groupe industriel SFS projette une éolienne avec une production annuelle de 5 mio. de kWh en complément du photovoltaïque

Le groupe industriel SFS, spécialisé dans les pièces moulées de précision et les systèmes de fixation mécanique, prévoit d’augmenter la part d’énergie électrique qu’il produit lui-même. Dans ce but, il projette la construction d’une éolienne en complément de la grande installation photovoltaïque déjà présente sur le site de l’entreprise à Heerbrugg, en Suisse orientale. Celle-ci devrait produire 5 millions de kWh par an.

Bien que tous les toits des bâtiments appropriés soient utilisés, le photovoltaïque ne couvre que 10% de l’électricité nécessaire à la production de SFS. L’éolienne prévue sur le site de l’entreprise pourrait fournir 5 mio. de kWh. Image : SFS
Bien que tous les toits des bâtiments appropriés soient utilisés, le photovoltaïque ne couvre que 10% de l’électricité nécessaire à la production de SFS. L’éolienne prévue sur le site de l’entreprise pourrait fournir 5 mio. de kWh. Image : SFS

Que ce soit dans les voitures, les smartphones ou les avions : on retrouve les pièces moulées de précision et le système de fixation mécanique SFS dans les produits finis les plus divers. Le site de Heerbrugg ne représente pas seulement la plus grande usine de production du groupe SFS, mais aussi, selon l’entreprise, l’une des plus grandes usines de production industrielle de Suisse.

10% d’électricité solaire, ce n’est pas suffisant
Bien que SFS utilise un procédé de production très efficace avec la frappe à froid, son activité nécessite une grande consommation d’énergie, principalement sous forme d’électricité. Or, SFS souhaite réduire ses propres émissions de CO2 de plus de 90% d’ici à 2030, un objectif qu’il compte atteindre en augmentant l’efficacité énergétique, mais aussi en produisant sa propre énergie électrique. Aujourd’hui déjà, SFS utilise exclusivement de l’électricité neutre sur le plan climatique sur tous ses sites de production suisses et, selon ses propres indications, possède à Heerbrugg l’une des plus grandes installations photovoltaïques de Suisse orientale. Bien que tous les toits des bâtiments appropriés soient utilisés à cet effet, l’énergie solaire ne permet de couvrir que 10% environ des besoins en électricité des sites de production SFS en Suisse.

Des études approfondies aux résultats prometteurs
SFS a procédé à des clarifications préalables exhaustives en ce qui concerne la faisabilité technique de l’éolienne, sa rentabilité et sa compatibilité avec la zone d’habitation. Tant les conditions de vent que la situation dans la zone industrielle prédestinent le site de Heerbrugg à l’exploitation d’une installation d’énergie éolienne. Le rendement énergétique annuel attendu est d’environ 5 millions de kWh. L’évaluation technique de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) ainsi que des études approfondies auprès de différents offices fédéraux et cantonaux se sont révélées positives. Des mesures du vent sont effectuées parallèlement à la procédure d’autorisation.

Infrastructures d’équipement disponibles
Les infrastructures d’équipement nécessaires à la construction de l’installation et à l’injection de l’électricité produite sur le site prévu sont déjà là. «Le projet a du sens que ce soit d’un point de vue écologique, technique ou économique à long terme», estime Volker Dostmann, le CFO du groupe SFS. Dans une prochaine étape, SFS soumettra son projet pour évaluation aux autorités locales compétentes et recherchera le dialogue avec la population et les associations environnementales.

Le Conseil communal d’Au favorable au projet
Le conseil communal d’Au soutient pleinement le projet. «En cette période de transition énergétique, avec des marchés de l’énergie volatils et une pénurie d’électricité qui s’annonce, il est important d’exploiter les sources d’énergie à notre disposition, comme l’énergie éolienne. Je suis convaincu qu’à l’avenir, notre société ne pourra plus se passer de nouveaux moyens d’approvisionnement en énergie», affirme Christian Sepin, président de la commune d’Au.

Texte : Suisse Eole, source : Groupe SFS

Tags

Acceptance, Économie/finance, Environnement, Politique énergétique, Technique