News

BKW : Swiss Energypark, une région avec un mix énergétique renouvelable et décentralisé unique en Suisse

L’année dernière, la région du Swiss Energypark a enregistré une production de 125 moi. kWh d’électricité éolienne, solaire et hydraulique, régionale et décentralisée. Ainsi 78% de la consommation totale d’électricité de cette partie de l’arc jurassien a été couvert avec de l’électricité locale et durable. A cette échelle, c’est une situation unique en Suisse. Cependant, une proportion importante d’électricité renouvelable nécessite le développement de solutions permettant d’augmenter l’autoconsommation.

La production d'énergie éolienne de Juvent en 2021 a de nouveau dépassé le budget (+11%) pour atteindre environ 78 mio. kWh. Image : BKW
La production d'énergie éolienne de Juvent en 2021 a de nouveau dépassé le budget (+11%) pour atteindre environ 78 mio. kWh. Image : BKW

Le Swiss Energypark initié en 2016 par BKW et les cantons de Berne et du Jura, couvre une surface de 282 km2 presque équivalente à celle du canton de Genève, alimente de nombreuses entreprises et environ 21'000 habitants. Dans cette zone en 2021, il a été produit environ 125 mio. kWh de courant d'origine renouvelable alors que sur la même période, la consommation totale s'est montée à 161 mio kWh. L'autonomie globale annuelle a ainsi atteint environ 78%.

Les installations éoliennes de Juvent, solaires de Mont-Soleil et l'usine hydroélectrique de La Goule injectent leurs productions électriques dans le réseau de la Société des Forces électriques de la Goule. Toutes ces infrastructures sont regroupées au sein du Swiss Energypark. Ensemble, elles constituent une région pilote qui joue le rôle de laboratoire en conditions réelles dans la transition énergétique. Ce dernier permet de tester et implanter des solutions qui visent à augmenter l’autoconsommation à l’échelle d’un réseau électrique.

Une augmentation des installations photovoltaïques sans précédent
Le développement de la production d’énergie solaire privée a augmenté de plus de 15% en 2021 dans le réseau de la Société des Forces électriques de la Goule. Cette augmentation correspond à la tendance observée en Suisse avec des installations photovoltaïques représentant la plus grande puissance annuelle jamais installée depuis le début du recensement en 1984.

Une météo inhabituelle et radicale en 2021
Si l’année 2020 a été uniformément généreuse en soleil, il en va différemment de l’année 2021. En effet, la saison estivale a été l’une des plus pluvieuses depuis le début des mesures avec environ 40% de précipitations en plus par rapport à la moyenne. L'automne –au contraire – a été sec et ensoleillé avec environ 40% de précipitations en moins. Le lien entre les conditions météorologiques et la production d'énergies renouvelables est direct, ce qui se reflète également dans le mix de production du Swiss Energypark: en 2021, la production hydroélectrique annuelle de la Goule sur le Doubs a quant à elle été soutenue par les fortes précipitations et a atteint 23 GWh. Cette production est proche de la moyenne des dix dernières années et a permis de couvrir les besoins de plus de 5’100 ménages.

La production photovoltaïque est très proche de la moyenne de ces 30 dernières années. Pour la centrale solaire de Mont-Soleil, elle atteint 540’000 kWh et représente la consommation annuelle de 120 ménages. Ce sont des performances remarquables pour une installation en service depuis 30 ans.

Hydraulique à la belle saison
Pendant que le solaire et l’hydraulique ont vu une partie importante de leur production se dérouler au cours de la belle saison, les mois les plus productifs de l’éolien ont pris le relais au cours de la saison hivernale. La production d'énergie éolienne de Juvent en 2021 a de nouveau dépassé le budget (+11%) pour atteindre environ 78 mio. kWh. 2021 n’a pas non plus été une année normale car les variations de vent au fil des mois ont été importantes. Pour preuve, les deux premiers mois de l’année ont vu leur production bondir à plus de 30% au-dessus du budget alors que la production du mois de juin a atteint 70% de ce dernier. D’un point de vue annuel, la production éolienne a permis d’alimenter l’équivalent de 17’300 ménages.

Le mix d’énergies renouvelables du Swiss Energypark montre encore une fois la complémentarité des différentes sources: quand la production hydraulique baisse suite à une période à faible pluviosité, elle est compensée par une production solaire et inversement.

Un changement dans la nature même du réseau électrique
L’évolution d’un réseau électrique où la production est centralisée vers une distribution en «cellules» partiellement autonomes est un défi de taille. En effet, le réseau de demain ne jouera plus seulement le pourvoyeur d’électrons jusqu’aux limites de ses ramifications. Il reliera des îlots qui produisent une partie de l’électricité qu’ils consomment grâce au développement des énergies durables. L'autoconsommation dépend toutefois de l'interaction entre la production d'énergie renouvelable, qui est soumise aux conditions météorologiques, et les besoins en électricité. Le réseau devra assurer d’autant plus le rôle de stockage temporaire d’électricité en emmagasinant le surplus avant de le redistribuer au gré de la demande.

Réussir la transition énergétique nécessitera donc le développement et l’intégration de solutions qui permettent d’augmenter l’autoconsommation aussi bien au niveau des clients, des cellules qu’à celui du réseau. Le Swiss Energypark joue dans ce cadre un rôle de pionnier important: avec son écosystème unique, il sert de région pilote et de laboratoire de terrain afin d’étudier et de mettre en œuvre des solutions innovantes pour le réseau électrique de demain.

Pour plus d'informations sur le Swiss Energypark: www.swiss-energypark.ch

Texte : BKW

Tags

Acceptance, Cantons, Économie/finance, Environnement, Politique énergétique, Riverain, Technique