News

Etude finlandaise sur le long terme : les infrasons émis par les éoliennes n’ont pas d’impact sur la santé

Le Centre de recherche technique de Finlande (VTT) a pu démontrer dans une étude sur le long terme récemment publiée que les infrasons générés par les éoliennes n’ont aucun effet sur la santé des riverains. Les chercheurs finnois entérinent également les résultats de l’étude bibliographique «Health effects related to wind turbine sound», commandée par l’OFEV en 2017, qui conclut qu’il n’existe à ce jour aucune évidence scientifique claire d’un effet des infrasons sur l’homme.

Lors d’une simulation des émissions sonores des éoliennes, aucune réaction du système nerveux autonome aux infrasons n’a pu être mesurée.
Lors d’une simulation des émissions sonores des éoliennes, aucune réaction du système nerveux autonome aux infrasons n’a pu être mesurée.

L’étude confirme ainsi les déclarations de l’Agence fédérale allemande de l’environnement, sur lesquelles se base également l’Association allemande de l’énergie éolienne (BWE).

L’étude sur le long terme menée par le VTT, l’Institut finlandais de la santé et des affaires sociales (THL), l’Autorité finlandaise de la sécurité au travail (FIOH) et l’Université d’Helsinki est la première du genre dans ce domaine de recherche. L’étude était conçue en trois parties : une mesure à long terme du bruit, réalisée dans des bâtiments résidentiels à proximité des éoliennes, des sondages et des tests auditifs des personnes interrogées.

Le système nerveux ne réagit pas aux infrasons
Lors d’une simulation des émissions sonores des éoliennes, aucune réaction du système nerveux autonome aux infrasons n’a pu être mesurée. L’étude considère l’effet dit „nocebo“ (analogue à l’effet placebo, mais de manière inversée) comme une explication de l’apparition prétendument fréquente de symptômes à proximité d’éoliennes : des circonstances physiquement inoffensives peuvent avoir un effet négatif sur la santé dans la mesure où les personnes concernées suspectent un impact négatif. Des symptômes ayant d’autres causes pourraient également être associés de manière erronée aux éoliennes.

Conforter la position du Conseil fédéral suisse Ces conclusions viennent conforter la position du Conseil fédéral suisse. En 2013, celui-ci a répondu comme suit à une interpellation : „Dans l’état des connaissances actuelles,les émissions infrasonores des éoliennes sont inférieures aux seuils d’audition et de perception lorsque les exigences de l’ordonnance sur la protection contre le bruit sont respectées pour le bruit audible, de sorte qu’aucun effet sur la santé n’est à attendre.“ (Interpellation et réponse du Conseil fédéral sur parlament.ch)

Etude finlandaise sur le long terme „Infrasound Does Not Explain Symptoms Related to Wind Turbines“

Tags

Acceptance, International, Riverain, Santé, Technique