News

2019 a été la deuxième meilleure année pour le développement de l’éolien dans le monde

En 2019, près de 60.4 GW de capacité éolienne a été installée dans le monde, soit environ un cinquième de plus que l’année précédente. La puissance installée du parc éolien mondial a augmenté de 10%, passant ainsi à 651 GW. Plus de 90% de ce développement sont attribués aux éoliennes terrestres. La Chine, les États-Unis, l’Inde et l’Espagne se partagent 70% de la nouvelle capacité éolienne. C’est ce que montrent les derniers chiffres du rapport sur l’énergie éolienne réalisé en 2019 par le Global Wind Energy Council GWEC.

Les 15 pays en tête pour le développement de nouvelles capacités éoliennes terrestres en 2019. Diagramme: GWEC
Les 15 pays en tête pour le développement de nouvelles capacités éoliennes terrestres en 2019. Diagramme: GWEC

2019 a été la deuxième année la plus dynamique en matière de développement du parc éolien dans l’histoire mondiale de la branche. Avec 60.4 GW, la capacité éolienne nouvellement installée en 2019 a augmenté de 19% par rapport à 2018. La puissance installée totale du parc éolien mondial a augmenté de 10% et s’élève aujourd’hui à 651 GW. Plus de 90% de cette puissance revient aux installations terrestres. La Chine et les États-Unis, qui restent les leaders incontestés sur le marché, ont construit 60% de la nouvelle capacité éolienne mondiale en 2019. Avec 30% de nouvelle capacité terrestre dans le monde, l’Europe reste un marché important qui a été tout particulièrement stimulé par le développement du parc éolien en Espagne, en Suède et en Grèce. 73% de la capacité éolienne de 651 GW installée dans le monde se trouvent en Chine, suivie par les États-Unis, l’Allemagne, l’Inde et l’Espagne.

Les 15 pays en tête pour les capacités éoliennes terrestres totales installées fin 2019. Diagramme: GWEC
Les 15 pays en tête pour les capacités éoliennes terrestres totales installées fin 2019. Diagramme: GWEC

La Grande-Bretagne privilégie l’éolien en mer
La capacité éolienne en mer a augmenté de 6.1 GW en 2019, soit 10% de plus que l’année précédente. La Chine est, avec 2.3 GW de nouvelle capacité, le numéro un incontesté. La capacité éolienne totale en mer s’élève donc désormais à 29 GW. Mais l’Europe continue de dominer le marché en raison de sa puissance totale installée. Parmi les pays en tête, on compte l’Allemagne et surtout la Grande-Bretagne : avec 9.7 GW, cette dernière représente près d’un tiers de la capacité éolienne totale mondiale.

Les pays en tête pour le développement de nouvelles capacités éoliennes en mer en 2019. Diagramme: GWEC
Les pays en tête pour le développement de nouvelles capacités éoliennes en mer en 2019. Diagramme: GWEC
Les pays en tête pour les capacités éoliennes en mer totales installées fin 2019. Diagramme: GWEC
Les pays en tête pour les capacités éoliennes en mer totales installées fin 2019. Diagramme: GWEC

Appels d’offres et AAE
Deux tiers de la nouvelle capacité ont été construits par le biais d’appels d’offres. Le nombre d’appels d’offres a doublé par rapport à 2018. Les accords d'achat d'électricité, dits AAE, jouent quant à eux un rôle de plus en plus important. Ces contrats d’électricité à long terme sont conclus entre deux parties, généralement entre un producteur d’électricité et un acheteur d’électricité.

Rapport sur l’éolien de 2019 du GWEC

L’évolution du développement annuel de nouvelles capacités éoliennes – terrestres et en mer – depuis 2001. Diagramme: GWEC
L’évolution du développement annuel de nouvelles capacités éoliennes – terrestres et en mer – depuis 2001. Diagramme: GWEC
L’évolution des capacités éoliennes installées dans le monde – terrestres et en mer – depuis 2001. Diagramme: GWEC
L’évolution des capacités éoliennes installées dans le monde – terrestres et en mer – depuis 2001. Diagramme: GWEC

Tags

Acceptance, Économie/finance, International, Technique