News

Une tour en bois pour réduire encore l’empreinte carbone des éoliennes

Le fournisseur d’énergie Vattenfall étudie la possibilité de doter les éoliennes terrestres de tours en bois. A cette fin, Vattenfall souhaite collaborer avec l’entreprise suédoise de technologie du bois Modvion. Les partenaires ont signé dans ce sens une déclaration d’intention en vue d’un projet de développement commercial. Il s’agit d’évaluer la technologie de construction et les modalités de commercialisation des tours en bois qui seront fournies à Vattenfall.

Selon Vattenfall, Modvion a construit la première tour en bois, haute de 30 mètres, à Björkö près de Göteborg en avril 2020. La première tour commercialement exploitable doit être construite en 2022.

Les tours en bois ont une construction modulaire qui est assemblée sur place. Le concept modulaire combiné au poids plus faible du bois permet de construire des tours plus hautes et facilite le transport.
Les tours en bois ont une construction modulaire qui est assemblée sur place. Le concept modulaire combiné au poids plus faible du bois permet de construire des tours plus hautes et facilite le transport.

25 % de CO2 en moins
Au cours de leur cycle de vie, les éoliennes ne produisent que de faibles quantités d’émissions nuisibles au climat. Environ un quart de l’impact climatique de la fabrication des éoliennes est attribuable à la tour, qui est normalement en acier et parfois en béton. Dans le futur, l’acier continuera à être utilisé dans de nombreuses parties des éoliennes mais les tours en bois pourraient constituer un substitut important, souligne Vattenfall. La construction et l’utilisation de tours en bois devraient permettre de réduire de 25% environ les émissions de dioxyde de carbone provenant de la fabrication des éoliennes. En outre, du bois certifié et durable sera utilisé, ce qui signifie notamment que de nouveaux arbres seront plantés.

Source et image: Vattenfall

Tags

Économie/finance, Environnement, Protection de la nature, Recherche, Technique