News

Adoption par le Parlement jurassien d'une fiche sur les éoliennes

Le canton du Jura dispose désormais d'un instrument pour planifier la création de parcs éoliens. Le Parlement a accepté le 27 novembre dernier la fiche énergie éolienne du plan directeur cantonal par une large majorité. Le document, qui définit les sites potentiels de développement éolien dans le canton, sera transmis au Conseil fédéral pour validation.

Le Parlement jurassien a accepté le 27 novembre la fiche énergie éolienne du plan directeur cantonal par 48 voix contre 3 et 7 abstentions. Il a également refusé d'instaurer un moratoire de cinq ans sur l'entrée en vigueur de l'arrêté comme le demandait le député Jean-Daniel Tschan, fervent opposant à l’énergie éolienne.

Pour obtenir l'adhésion de la population, le gouvernement propose la réalisation d'un projet-modèle sur le site de la Haute Borne.
Pour obtenir l'adhésion de la population, le gouvernement propose la réalisation d'un projet-modèle sur le site de la Haute Borne.

Tant le ministre de l'environnement David Eray que le président de la commission environnement et énergie Claude Schlüchter ont souligné qu'il ne s'agissait pas de donner le feu vert à un projet mais de disposer d'un instrument pour planifier l'énergie éolienne. Le document précise notamment les sites qui offrent les meilleures conditions pour accueillir des parcs éoliens.

Fiche transmise au Conseil fédéral
"C'est une satisfaction de voir que le projet a abouti", a souligné le ministre à l'issue du vote. Le canton a l'obligation de désigner dans son plan directeur les sites qui se prêtent à cette forme d'énergie. La fiche sera transmise au Conseil fédéral pour approbation. "Nous voulons tenir compte des intérêts des Jurassiens dans une perspective de développement durable", a ajouté David Eray.

Projet-pilote
Pour obtenir l'adhésion de la population, le gouvernement propose la réalisation d'un projet-modèle sur le site de la Haute Borne, qui se trouve sur les territoires de Delémont, Bourrignon, Develier et Pleigne. Aucun autre projet ne sera engagé avant un bilan du projet-modèle.

La fiche retient quatre autres sites, déjà dévoilés en 2018 : deux en Ajoie, un dans le district de Delémont et un dans les Franches-Montagnes, où cinq turbines produisent déjà du courant vert depuis environ dix ans.

©Text: Keystone-SDA

Tags

Acceptance, Cantons, Politique énergétique, Technique