News

Datacenters intégrés dans les éoliennes

Pour la première fois en Allemagne, des serveurs et autres composants de datacenters (centres de calculs) ont été directement intégrés dans une éolienne. Le concept Windcores montre que les systèmes informatiques d’une éolienne peuvent être alimentés de manière durable et rentable. L’éolienne a été mise en service en octobre 2017 à Lichtenau, en Allemagne.

WestfalenWind IT et le SICP (Software Innovation Campus Paderborn) de l’Université de Paderborn exploitent depuis octobre 2017 le premier   « mini datacenter » d’Allemagne dans une éolienne à Lichtenau.
WestfalenWind IT et le SICP (Software Innovation Campus Paderborn) de l’Université de Paderborn exploitent depuis octobre 2017 le premier « mini datacenter » d’Allemagne dans une éolienne à Lichtenau.

Quatre armoires informatiques sécurisées résistantes au feu sont actuellement installées dans le pied de la tour en béton armé qui mesure 13 mètres de large et 150 mètres de haut. Les données sont protégées contre tout accès par des personnes non autorisées et d’éventuelles perturbations électromagnétiques dans des armoires informatiques sécurisées. Les conditions de fonctionnement de l’éolienne sont mesurées en temps réel et tous les accès aux systèmes sont surveillés. Le courant vert produit est utilisé sur place et au lieu de construire des bâtiments neufs, les infrastructures existantes sont utilisées. Les entreprises savent exactement où se trouvent leurs données et où ont lieu les opérations. De plus, les coûts d’exploitation sont moins élevés. Grâce à ce système, les coûts d’électricité peuvent passer à 15 centimes par kilowattheure, soit une baisse pouvant aller jusqu’à 50 pour cent. De plus, l’intégration sûre des technologies de l’information dans les parcs éoliens permet une connexion multiple à d’autres producteurs d’énergie renouvelable et aux réseaux de communication.

Source: Westfalenwind GmbH

Tags

Acceptance, Économie/finance, International, Technique