News

Avec les énergies renouvelables pas d’éventuelle pénurie durant les mois d’hiver en Europe

La période hivernale, faiblement ensoleillée entre novembre et janvier, est généralement perçue comme risquée pour un approvisionnement en électricité basé sur des énergies renouvelables. Son impact vient d’être étudié par l’Institut Fraunhofer pour l’énergie éolienne et la technique énergétique (Fraunhofer IWES) sur la base des données météo européennes de 2006 à 2012. Les scientifiques de l’Institut arrivent à la conclusion qu’un approvisionnement en électricité en Europe reposant entièrement sur des énergies renouvelables, en majorité éolienne et photovoltaïque, fonctionne parfaitement.

Les chercheurs présupposent une utilisation transfrontalière des centrales et des accumulateurs sur l’ensemble du réseau européen interconnecté. Ils envisagent un couplage du secteur électrique avec des consommateurs de courant flexibles dans le secteur du chauffage et des transports, telles les batteries des véhicules.

Part des énergies renouvelables dans la production nette d’électricité (%) dans le mix européen de production d’électricité en 2050. Diagramme : IWES
Part des énergies renouvelables dans la production nette d’électricité (%) dans le mix européen de production d’électricité en 2050. Diagramme : IWES

Une sécurité d’approvisionnement de 99.945%
La simulation des années 2006 à 2012 a détecté un problème de pénurie qu’à deux reprises pendant quatre à cinq heures. Même si la durée d’interruption était de sept heures, l’étude estime que l’approvisionnement pourrait être assuré au moyen de centrales à gaz. Selon cette étude, on pourra tabler sur une sécurité d’approvisionnement de 99.945%.

Analyse sur plusieurs années d’un scénario climatique européen avec une réduction de 95% des émissions de CO2

Source : Institut Fraunhofer pour l’énergie éolienne et la technique énergétique IWES

Tags

Économie/finance, International, Technique