News

Suisse Eole rejette les accusations portées à son égard

Dans le „Matin“ et la „Sonntagszeitung“ du dimanche 7.5.2017, l’association Paysage libre Suisse, opposée à l’énergie éolienne, laisse entendre que les activités de lobbying de Suisse Eole seraient financées avec les fonds de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN). „Les accusations de ces opposants à l’énergie éolienne ne sont que des insinuations malveillantes avant la votation sur la stratégie énergétique“, constate Reto Rigassi, le directeur de Suisse Eole. „Suisse Eole sépare de façon stricte les mandats d’information soutenus par la Confédération et ses activités de lobbying financées par ses propres fonds !“

Les détracteurs de l’éolien insinuent notamment que Suisse Eole, l’association pour la promotion de l’énergie éolienne en Suisse, aurait reçu le soutien financier de la Confédération dans le cadre d’une votation populaire dans le canton de Neuchâtel en 2014. Paysage libre Suisse cite dans la presse dominicale un contrat passé entre Suisse Eole et l’OFEN en 2013 où il est mentionné que Suisse Eole «examinera des mesures appropriées en collaboration avec les responsables de projets concernés». Il est vrai que Suisse Eole s’est engagée en 2013/2014 en faveur du contre-projet du Parlement neuchâtelois. Mais ces activités ont été entièrement financées avec les contributions des membres de Suisse Eole. Dans un souci de transparence, ces activités additionnelles ont été mentionnées dans le contrat conclu avec l’OFEN. En 2013/2014, Suisse Eole a multiplié par trois ses cotisations de membres pour les entreprises (avec un plafond fixé à Fr. 25’000) pour les soutenir. Ces cotisations ont pu être à nouveau réduites en 2015.

D’autres insinuations des opposants à l’énergie éolienne publiées dans la presse du dimanche se réfèrent aux années 2003 et 2007, durant lesquelles Suisse Eole aurait promu l’image de l’énergie éolienne grâce à des fonds de la Confédération. „En 2003, seul le parc éolien du Mont Crosin dans le Jura bernois et une éolienne à Gütsch, au-dessus d’Andermatt, produisaient de l’électricité en Suisse. En collaboration avec l’OFEN, nous avons mené un travail d’information à propos de cette nouvelle technologie encore méconnue dans notre pays et de son potentiel“, précise Reto Rigassi. En ce qui concerne les activités cofinancées par l’OFEN, il s’agit - selon les données actuellement disponibles – d’informations sur les avantages et les inconvénients de l’énergie éolienne. „Le financement est toujours transparent“, souligne Reto Rigassi.

Tags

Acceptance, Économie/finance, Politique énergétique