News

Etude McKinsey : la demande en pétrole, charbon et minerai de fer atteindra son sommet en 2035 au plus tard

Une étude du McKinsey Global Institute affirme que la demande en pétrole, charbon et minerai de fer atteindra un pic en 2035 au plus tard. Laconsommation d’énergie va baisser et la productivité énergétique augmenter. Les principaux moteurs de cette évolution seront la numérisation, l’électromobilité et le coût moindre de l’énergie éolienne et solaire.

Cette baisse de la demande sera motivée par une automatisation croissante, la mise en réseau des processus dans les ménages privés et l’industrie, l’essor de la mobilité électrique et la part croissante des énergies renouvelables dans la production d’électricité. Tels sont les résultats principaux de la nouvelle étude du McKinsey Global Institute (MGI) intitulée „Beyond the supercycle : How technology is reshaping resources“.

Des améliorations technologiques abaisseront le coût des énergies solaire et éolienne et rendront leur utilisation toujours plus compétitive.
Des améliorations technologiques abaisseront le coût des énergies solaire et éolienne et rendront leur utilisation toujours plus compétitive.

Selon le MGI, la demande en pétrole va surtout baisser avec le développement de moteurs plus efficients sur le plan énergétique, l’essor de la mobilité électrique et de la conduite autonome et le recours croissant aux offres de car-sharing. Dans le même temps, des améliorations technologiques abaisseront le coût des énergies solaire et éolienne et rendront leur utilisation toujours plus compétitive. De ce fait, la part des énergies renouvelablesdevrait passer de 4% aujourd’hui à environ 36% d’ici à 2035 et la demande et la consommation d’énergies fossiles devraient baisser en conséquence.

Etude : "Beyond the supercycle: How technology is reshaping resources" >>

Source : McKinsey Global Institute (MGI)

Tags

Acceptance, Économie/finance, International, Technique