News

La conception énergie éolienne manque l’occasion de définir des règles claires

Sur 10 communes, 9 sont favorables aux projets d’énergie éolienne. Malgré cela, ces derniers ne progressent que très lentement. La conception énergie éolienne de la Confédération aurait pu améliorer la situation. Cependant, elle ne se limite qu’à décrire la situation actuelle, en listant principalement les craintes des différentes parties consultées lors de la planification des éoliennes. Suisse Eole déplore que le concept manque l’occasion de définir des règles claires.

La conception d’énergie éolienne met très bien en évidence, ne serait-ce que du point de vue de la Confédération, les intérêts qui pourraient être touchés par des installations éoliennes ainsi que le peu de marge de manœuvre restante si tous les potentiels conflits d’intérêts doivent être évités : la protection du paysage et des oiseaux, la sécurité aérienne, l’armée et les stations météorologiques, etc. Ainsi la conception émet des réserves et demande de grands périmètres d’exclusion, même si les conséquences des conflits craints ne sont que minimes, voir sont même parfois imaginaires. Il aurait été plus judicieux d’identifier les problèmes les plus importants et de chercher des solutions claires et équilibrées.

Manque de règles claires dans de nombreux domaines
Dans sa forme actuelle, la conception énergie éolienne n’est qu’une base pour établir des règles du jeu les plus claires possibles lors de pesées d’intérêts et pour mieux distinguer les conflits anodins. Ceci est essentiel pour accélérer les procédures extrêmement longues en Suisse : certains projets sont bloqués par des oppositions depuis plus de 10 ans. Malheureusement, la conception ne comprend que les premières étapes et fait référence, par exemple pour l’avifaune, à un nouveau chapitre du manuel sur l’étude de l'impact sur l'environnement de l’OFEV qui est annoncé depuis longtemps, mais qui n’existe toujours pas. La tâche majeure de la conception serait de formuler des règles claires et équilibrées dans les domaines essentiels – ceci fait encore défaut dans plusieurs cas.

Tenir compte des expériences positives
Suisse Eole déplorela réserve et l’absence d’engagement de la conception. Aucune conséquence négative considérable n’a été constatée en général avec les dizaines de milliers d’éoliennes en Europe. Les 34 éoliennes existantes en Suisse confirment aussi ces expériences positives. Par exemple, malgré des craintes initiales, plusieurs vastes études indépendantes n’ont pas pu constater une quelconque influence négative des installations éoliennes sur l’avifaune. De la même façon, il s’est avéré que la très grande majorité des riverains ne se sent pas gênée par les éoliennes. Il est donc difficile de comprendre pourquoi la Confédération exprime de plus en plus de réserves et définit des critères d’exclusion de plus en plus importants.

Besoin de marge de manœuvre pour cantons et communes
Les cantons ont reconnu leurs potentiels en matière d’énergie éolienne et sont déjà en train de définir près de 70 sites. Sur 10 communes, 9 se sont prononcées en faveur de projets concrets de parcs éoliens. Les cantons et les communes ont donc besoin d’une certaine marge de manœuvre pour pouvoir réaliser les meilleurs projets conformément à leurs propres intérêts. Mais la conception énergie éolienne exclut déjà tellement de zones à l’échelle de la Confédération et rend la tâche si complexe en raison des réserves émises que cela n’est pas possible. Pour atteindre l’objectif de 7 % d’énergie éolienne fixé par la stratégie énergétique 2050, les zones restantes selon la Confédération devraient être absolument toutes exploitées. Cela ne s’inscrit pas dans notre tradition, tout comme cela ne garantit pas non plus que les installations soient construites sur les meilleurs sites.

Parallèlement à l’énergie solaire et l’énergie hydraulique, l’énergie éolienne est un pilier important pour un approvisionnement durable en énergie sans nucléaire et pour un auto-approvisionnement élevé : au cours du semestre d’hiver, les installations éoliennes fournissent les deux tiers de leur production. C’est précisément la période où les installations solaires et les centrales hydrauliques produisent le moins d’énergie, mais où la demande est la plus élevée. Ici aussi, il est extrêmement urgent d’avoir une conception définissant les règles du jeu de façon à ce que les objectifs puissent être atteints.

Tags

Acceptance, Cantons, Communes, Politique énergétique, Riverain