News

Allemagne : le courant éolien terrestre coûte entre 5.3 et 9.6 centimes d’euros le kWh

L’étude sur le „Coût de l’énergie éolienne terrestre“ (Kostensituation der Windenergie an Land) en Allemagne montre que, selon les lieux,leprix de revient moyende l’énergie éolienneterrestre, calculé sur 20 ans d’exploitation, évoluera entre 5.3 et 9.6 centimes le kilowattheure en 2016/2017. Les coûts ont ainsi baissé de 12% en moyenne par rapport à 2012/2013. Une baisse qui s’explique par la réduction des coûts de financement et par la simplification des procédures d’autorisation.

C’est la Deutsche WindGuard qui a mené cette étude sur mandat de la Fédération allemande de l’énergie éolienne (BWE) et de VDMA Power Systems. 46types d’installation produits par des fabricants couvrant97 %du marché allemand,ont été examinés. Le coût moyendes classes d’installation varie entre 980et1380eurospar kilowatt,transport et installation compris. Ces coûts d’investissement principaux varient selon le niveau de performance et la hauteur de moyeu. Les coûts d’investissementaccessoires, par exemplepourlesfondationset les voies d’accès, s’élèvent en moyenne à 387eurospar kilowatt et peuvent varier de 40% en moyenne selon l’emplacement. Les frais d’exploitation, découlant notamment de l’entretien et du bail, représentent en moyenne56eurosparkilowatt et parannée et ils peuvent égalementvarierde30 % selonl’installationetl’emplacement. Les coûts de financementsontactuellementtrès faibles. L’étude a pris en compte un intérêt sur le capital emprunté de 2.5% seulement. La loi sur les énergies renouvelables (EEG) 2014 a servi de base pour toutes les estimations de coûts. Les éoliennes autorisées jusqu’à la fin de l’année 2016 sont construites sous ce régime de promotion en Allemagne.

Une énergie toujours plus rentable
Le coût des éoliennes, transport et installations compris, a baissé de 7% en moyenne par rapport à la dernière étude. Les frais spécifiques par mètre carré de surface de rotor ont même baissé de 16% en moyenne. „Les bonnes conditions cadres aménagées par l’EEG soutiennent l’optimisation technique des installations et contribuent ainsi à abaisser progressivement le coût de revient de l’électricité éolienne terrestre“, déclare Matthias Zelinger. „Grâce à des mâts plus élevées et à des pales de rotor plus longues, les nouvelles éoliennes permettent de mieux exploiter le vents existantes et d’accroître la production.“

En Suisse, on ne peut pas s’attendre à ce que le coût de l’énergie éolienne baisse autant au cours des prochaines années car les procédures d’autorisation sont jusqu’à quatre fois plus longues.

Etude „Kostensituation der Windenergie an Land in Deutschland – Update“ (en allemand)

Source : Fédération allemande d’énergie éolienne (Deutscher Bundesverband WindEnergie e.V. BWE)

En Suisse, on ne peut pas s’attendre à ce que le coût de l’énergie éolienne baisse autant au cours des prochaines années car les procédures d’autorisation sont jusqu’à quatre fois plus longues.
En Suisse, on ne peut pas s’attendre à ce que le coût de l’énergie éolienne baisse autant au cours des prochaines années car les procédures d’autorisation sont jusqu’à quatre fois plus longues.

Tags

Économie/finance, International, Technique