News

Le Nouvelliste: Le Conseil d'Etat refuse le PAD de Charrat

Le PAD intercommunal avait été accepté à 60% par les citoyens de Charrat, mais refusé par les habitants de Saxon. Charrat avait donc redimensionné le PAD sur sa commune en conséquence. Le Conseil d'Etat a annoncé par voie de communiqué de presse, le 20 mai dernier, qu'il refuse d'homologuer le PAD de Charrat. Selon lui, le PAD intercommunal du Grand Chavalard concerne les deux communes de Charrat et Saxon, il forme un tout et devait être accepté par les deux communes. Le refus des citoyens de Saxon a eu, selon le conseiller d'Etat Maurice Tornay, pour effet le rejet du PAD intercommunal. Aucun élément ne permet d'affirmer que les citoyens de Charrat aient approuvé l'implantation de seulement deux éoliennes dans leur commune au lieu des 4 prévues initialement. Le Conseil d'Etat ajoute que du point de vue de la politique énergétique, il soutient toujours fermement les énergies renouvelables dont fait partie l'éolien, mais ne pouvait pas prendre d'autre décision.

De son côté le président de ValEole, la société chargée de l'éolien entre Martigny et Riddes, affirme que pour l'instant, la détermination de la société reste intacte, même si le projet prendra plus de temps suite à la décision «surprenante» annoncée par l'exécutif cantonal.

Tags

Cantons, Communes