News

76% des habitants de Suisse orientale favorables à l’énergie éolienne

Un sondage concernant l’énergie éolienne a été réalisé auprès de 1095 habitants et habitantes de Suisse orientale dans le cadre d’une étude de l’Institut d’économie et d’écologie de l’Université de Saint-Gall. 76 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles soutiennent le développement de l’énergie éolienne tant sur le plan national que dans leur proche environnement.

Si l’on en croit les citoyens de Suisse orientale, l’avenir de l’approvisionnement en énergie dans notre pays sera efficient et renouvelable. Plus de 90 % d’entre eux considèrent que l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables sont les pierres angulaires de notre futur énergétique. En revanche, la construction de nouvelles centrales nucléaires (11 %) ou à gaz (6 %) reçoivent un accueil tout aussi peu favorable que l’importation d’électricité de l’étranger (11 %). 76 % des personnes interrogées accepterait un développement de l’énergie éolienne tant sur le plan national que dans leur proche environnement. Certaines réserves, parfois exprimées à l’égard de l’énergie éolienne, ne semblent partagées que par une minorité de la population : Seuls 9 % des sondés voient un rapport entre éoliennes et problèmes de santé.

«Plus de 90 % des 1095 personnes interrogées s’exprime en faveur de la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables », directeur de projet Prof. Rolf Wüstenhagen. ©Photo: T. Rütti
«Plus de 90 % des 1095 personnes interrogées s’exprime en faveur de la promotion de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables », directeur de projet Prof. Rolf Wüstenhagen. ©Photo: T. Rütti

Un certain esprit de compromis
Sur la base d’une méthode d’expérimentation des choix, l’étude a observé quelles sont les caractéristiques d’un projet d’énergie éolienne ayant un impact majeur sur l’accueil réservé par la population. Le résultat montre que la réduction maximale des impacts environnementaux, un choix minutieux du site et l’intégration d’investisseurs locaux ont des effets positifs sur l’adhésion de la population. Les résultats de l’enquête indiquent en même temps une certaine disposition au compromis de la part des habitants. 69 % des personnes interrogées seraient prêtes à accepter une modification du paysage en vue de garantir l’approvisionnement en électricité ou d’éviter les risques liés au nucléaire.
Etude de l’Institut d’économie et d’écologie de l’Université de St-Gall

Tags

Acceptance, Cantons, Communes, Politique énergétique, Santé, Technique