Questions fréquentes

Lumières et ombres projetées : quelles sont les dispositions légales en Suisse ?

Par ciel dégagé, les pales d’une éolienne projettent une ombre. Cette dernière entraîne des immissions visuelles pouvant incommoder les habitants. Pour cette raison, la procédure de permis de construire tient compte de ce phénomène. Les développeurs du projet sont dans l’obligation de présenter le pronostic de l’ombre projetée.

La durée d‘ombre projetée (appelée aussi ombre portée) par les éoliennes sur les habitations (existantes) ne devrait pas dépasser 30 heures par an et ne durer que 30 minutes par jour. Il s’agit d’une réglementation allemande qui est aussi utilisée en Suisse, elle est utilisée comme ligne directrice par les autorités compétentes. Cette valeur annuelle est une valeur théorique obtenue en supposant un vent et un ensoleillement constants, une exploitation régulière et une projection d’ombre maximale. En pratique, on enregistre un préjudice effectif de sept à huit heures par année et par point d’immission sur la base de ces critères. En cas de dépassement prévu des valeurs indicatives, les installations sont déconnectées lorsque l’ombre portée est trop importante, afin que les valeurs limites soient respectées.