News

Une planification coordonnée à l’échelle européenne atténue les fluctuations de la production d’énergie éolienne

Si les pays d’Europe coopéraient davantage en matière d’énergie éolienne, la production d’électricité éolienne varierait beaucoup moins. C’est ce qu’a découvert un groupe de chercheurs en énergie et de climatologues de l’ETH Zürich et de l’Imperial College London qui ont analysé pour la première fois pour l’Europe les situations météorologiques en les combinant avec les chiffres de la production d’énergie. Les chercheurs ont aussi constaté que le régime des vents des Balkans était complémentaire à celui de la mer du Nord. Par conséquent, une planification intelligente à l’échelle européenne est un moyen très efficace pour un approvisionnement sûr en électricité.

Les études montrent que la production de courant éolien à l’échelle européenne est beaucoup plus homogène lorsque les installations sont habilement réparties. Il est intéressant de noter que le régime des vents des Balkans est complémentaire à celui de la mer du Nord lors de situations météorologiques stables pendant plusieurs semaines. Il est donc judicieux que le développement de l’énergie éolienne ne mette pas unilatéralement l’accent sur la mer du Nord et que l’énergie éolienne continue aussi de se développer dans d’autres régions. Si tous les pays contribuaient de manière coordonnée à la sécurité d’approvisionnement avec de l’énergie éolienne, les problèmes d’approvisionnement en électricité– comme ceux survenus pendant plusieurs jours en janvier 2017 –pourraient être évités. À cette période, de nombreuses centrales nucléaires étaient à l’arrêt en France et en Suisse, mais la demande d’électricité était très élevée en raison de températures glaciales dans toute l’Europe.

Réduire considérablement les besoins de stockage
Les chercheurs attirent l’attention sur le fait que la combinaison judicieuse de l’énergie éolienne et solaire permet de réduire considérablement les besoins de stockage. Ceux-ci seraient réduits de moitié si on misait sur les deux technologiques plutôt que sur une seule. La Suisse se trouve dans une situation relativement confortable, à savoir celle de pouvoir combiner l’énergie solaire et l’énergie éolienne avec une part élevée d’énergie hydraulique.

Lire l’article spécialisé sur le blog ETHZ

Tags

International, Recherche, Technique