News

Le DDPS réduit les zones d’exclusion autour de Payerne

Le DDPS a publié une version actualisée de l’étude d’Armasuisse portant sur l’impact des éoliennes à proximité de l’aérodrome de Payerne. Une première version de cette étude présentée en décembre 2016 avait suscité les critiques des cantons, des promoteurs de projets concernés et de Suisse Eole. Entre temps, certains compromis ont pu être trouvés. Suisse Eole salue la démarche du DDPS et signale qu’il y a encore du pain sur la planche. Il s’agit de trouver avec le DDPS un mode opératoire permettant une production d’énergie éolienne conforme aux objectifs de la Confédération et de sa Stratégie énergétique 2050. .

Pour rappel : le 9 décembre 2016, le DDPS avait présenté les résultats de l’étude d’Armasuisse « Développement de l’énergie éolienne à proximité de la Base aérienne de Payerne : potentiel de conflit, zones à exclure ou sujettes à réserves ». Elle prévoyait une zone spéciale (zone sous réserve de coordination) d’un rayon de 20 km autour de la base aérienne.

Un pas dans la bonne direction
En raison des critiques formulées par les milieux concernés, des discussions ont eu lieu entre les cantons, les investisseurs concernés et le DDPS. Le 29 juin 2017, une version actualisée de l’étude de Payerne a été publiée par le DDPS. « La démarche est un pas dans la bonne direction», estime Matthieu Ducret, responsable de projet sécurité aérienne chez Suisse Eole. Les forces aériennes ont réduit la zone d’exclusion démesurée qui figurait dans la première étude présentée en 2016. Le secteur pour lequel l’armée est prête à examiner d’éventuels projets éoliens a été agrandi depuis. Matthieu Ducret explique « Cependant, il s’agit de continuer de travailler sur les compromis pour Payerne, les zones d’exclusion et de réserve restent encore bien grandes. » La démarche de Payerne aura un impact sur le processus d’autorisation d’autres aérodromes de l’armée.

Le secteur agrandi à Payerne pour lequel l’armée est prête à examiner d’éventuels projets éoliens. Il est toutefois encore assez important : en rouge la zone en principe à exclure, la zone orange nécessite une analyse détaillée. Graphique : Armasuisse
Le secteur agrandi à Payerne pour lequel l’armée est prête à examiner d’éventuels projets éoliens. Il est toutefois encore assez important : en rouge la zone en principe à exclure, la zone orange nécessite une analyse détaillée. Graphique : Armasuisse

Energie éolienne dans le cadre de la Stratégie énergétique
La Conception énergie éolienne de la Confédération, adoptée par le Conseil fédéral le 28 juin 2017, intègre les modifications réalisées. Le DDPS écrit dans son communiqué: « La zone réduite autour de la base aérienne à Payerne y est représentée dans la Conception en tant que zone en principe à exclure. » Suisse Eole souligne que le but consiste à trouver une solution avec l’armée afin de garantir la réalisation nécessaire de parcs éoliens pour atteindre les objectifs de la Confédération définis dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050. « Le courant éolien joue un rôle fort dans l’approvisionnement en hiver », rappelle Matthieu Ducret. « Environ deux tiers de la production éolienne arrivent sur le marché en hiver, lorsque la demande est au plus haut niveau en Suisse. »

L’étude menée par Armasuisse cherche à mettre en évidence les zones où des éoliennes pourraient avoir un impact sur les opérations aéronautiques et les systèmes liés à la base aérienne de Payerne. La nouvelle planification publiée le 29 juin 2017 remplacerait, selon le DDPS, l’ancien modèle de 2016.

Développement de l’énergie éolienne à proximité de la Base aérienne de Payerne : potentiel de conflit, zones à exclure ou sujettes à réserves

Prise de position de Suisse Eole sur l’étude publié fin 2016

Prise de position de Suisse Eole sur le Conception énergie éolienne

Tags

Acceptance, Cantons, Communes, Politique énergétique, Technique