News

«La fixation de distances arbitraires n’apporte pas de réponse aux effets sur la nature.» Werner Neumann, expert en environnement

Werner Neumann dirige le cercle de travail national allemand «Énergie» au sein du conseil scientifique de l’Association allemande pour l'environnement et la protection de la nature (BUND). Dans une interview, il explique que la fixation de distances arbitraires entre les éoliennes et les habitations n’a pas de sens. Il souligne aussi que des éoliennes plus hautes limiteraient les effets sur la nature.

Voici les explications de Werner Neumann pour harmoniser la protection de la nature et la planification des parcs éoliens:

«Avec une planification minutieuse, des examens au cas par cas et l’élaboration de concepts pour la protection des espèces, les effets éventuels sur la nature ne sont pas significatifs. Le scénario de l’association BUND, dont l’objectif est d’atteindre 100 pour cent d’énergies renouvelables, montre que 40‘000 éoliennes sur terre seront nécessaires en Allemagne. Ce chiffre est cependant basé sur des éoliennes plus hautes que d’habitude et avec une puissance plus élevée que les 30‘000 éoliennes actuelles. Une hauteur plus élevée permet par ailleurs de réduire les effets des éoliennes sur la nature. (…) De même, le fait d’estimer le nombre réel de collisions d’oiseaux avec des méthodes mathématiques et d’obtenir un chiffre représentant cent fois les valeurs réelles n’est pas plausible.»

Lire l’interview en allemand

Source: Deutscher Bundesverband WindEnergie

Tags

Acceptance, Environnement, International, Protection de la nature, Santé, Technique