News

Dans le Rheintal, près de Coire, cerfs et chevreuils empruntent le corridor à faune sans se préoccuper de la présence d’éolienne

Il existe en Suisse plusieurs projets d’énergie éolienne qui se trouvent à proximité ou dans des corridors à faunes importants englobant plusieurs régions. Certains d’entre eux se trouvent même à proximité de passages à faunes existants ou prévus. Le rapport « Éoliennes et corridors à faunes », qui a été rédigé pour l’Office fédéral de l’énergie, montre que les cerfs ne sont pas perturbés par les éoliennes, comme le montre l’exemple de Calandawind dans le Rheintal.

Les chevreuils et les cerfs ont continué à brouter paisiblement, même si l’éolienne s’est mise en marche alors que les animaux étaient déjà en train de brouter. Un cerf rouge a continué de manger tranquillement et s’est même lentement déplacé en direction de l’éolienne. Le site paysager Oldis se trouve à proximité directe de l’éolienne Calandawind et d’un corridor à faunes. En hiver, il sert d’habitat majeur pour les cerfs rouges, lesquels ont leur habitat dans la région Calanda pendant le reste de l’année, même après la construction de l’éolienne. Pendant l’étude, la distance entre l’éolienne et les surfaces utilisées régulièrement et de manière intense par plusieurs cerfs rouges était d’au moins 350 m. Les cerfs rouges ont mangé dans cette zone et se sont aussi installés pour ruminer. La mise en service de l’éolienne n’a pas entraîné de modification visible de leur comportement. Certains cerfs rouges se trouvent temporairement à des endroits situés à environ 160 m de l’éolienne en fonctionnement.

Rapport « Éoliennes et corridors à faunes »

Tags

Environnement, protection de la nature, Technique