Acceptation

Les riverains plébiscitent les éoliennes!

Les trois quarts des riverains de parcs éoliens suisses ont une image positive de l’énergie éolienne. La présence des installations n’aurait aucune influence sur leur bien-être ou alors seulement une influence minime. Seuls 6 % des riverains se disent fortement affectés. De l’avis des personnes interrogées, les avantages l’emportent largement sur les inconvénients éventuels.

Ce sont les résultats très positifs d’une enquête réalisée par les universités de Halle-Wittenberg et de Saint-Gall. Les Offices Fédéraux de l’Énergie (OFEN) et de l’Environnement (OFEV) ont soutenu cette recherche.

Peu ou pas de corrélations ont été établies entre la gêne ressentie et la distance entre résidence et éoliennes; Les règles strictes en vigueur concernant la protection contre le bruit entraînent des distances suffisamment importantes pour que la nuisance ne soit pas ressentie. En dehors des facteurs personnels, les facteurs significatifs influençant l'attitude vis-à-vis des éoliennes sont "la vue des machines" et "le déroulement du processus de planification".

L’étude confirme notamment que les anti-éoliens sont une minorité, mais une minorité active et qui donne de la voix. Plus d’un tiers de cette minorité de 5.5 % est prêt à s’engager personnellement, alors que, parmi les 78 % de partisans de l’éolien, une personne sur 18 seulement en ferait de même.

On constate également que les riverains d'éoliennes existantes ont une image plus positive de l'éolien que les riverains de parcs en projet.

On peut supposer que ce phénomène s'explique par la méconnaissance des éoliennes qui peuvent inquiéter les moins avertis. Pour Suisse Eole, un effort d’information reste nécessaire.

Résumé de l'étude en Français

Programme de recherche OFEN en énergie éolienne: acceptation